Haies : les 30 ans de Catherine


À la Sainte-Catherine, les chasseurs plantent une haie !
Depuis 1987, la Fédération des Chasseurs de la Haute-Vienne conduit chaque année des plantations de haies afin de sensibiliser la population à leurs intérêts écologiques et environnementaux.

Les chasseurs, les élus, les enfants des écoles communales ainsi que leurs parents se mobilisent toujours pour planter vaillamment les arbres qui contribueront à améliorer leur qualité de vie dans l’avenir. Une vingtaine d’essences est utilisée chaque année parmi lesquelles le chêne, le châtaignier, le merisier, le noisetier, le sorbier, le fusain, l’églantier, le cornouiller ou encore le houx. « La Fédération fournit gracieusement les plants et assure l’encadrement technique. Les propriétaires du terrain n’ont à leur charge que la préparation du sol et doivent s’engager à maintenir l’aménagement réalisé pour une durée minimum de quinze ans. Je tiens à adresser un grand bravo à toutes ces bonnes volontés qui ont su se mobiliser dans 46 communes pour planter plus de 7 km de haies en 30 ans ! », détaille Sébastien Hau, directeur de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Haute-Vienne.

Ainsi, si dans votre commune la haie suscite des vocations, n’hésitez pas à contacter la Fédération pour y réaliser la prochaine opération Sainte-Catherine !

En chiffres :
– Les planteurs les plus endurants sont à Champnetery : 1 000 mètres cumulés !
– Les plus fidèles planteurs de haies sont à Saint-Auvent, Saint-Hilaire-la-Treille et Vayres : 4 haies chacun.
– La longueur moyenne de haies plantées par commune : 252 mètres

Les engagements pour une plantation de haie :
Pour le propriétaire :
• Préparer le terrain (labour, hersage…) selon les recommandations de la Fédération des Chasseurs ;
• Installer une clôture de protection contre les animaux domestiques si nécessaire ;
• Assurer le financement du paillage s’il y a lieu ;
• Laisser la haie en place au minimum jusqu’à l’expiration éventuelle de la convention ;
• Réaliser les opérations d’entretien en cas de besoin (taille) ;
• Consentir le libre accès du site aux services de la Fédération des Chasseurs dans le cadre d’actions pédagogiques ou de communication
• Accepter l’installation de panneaux d’information par la Fédération des Chasseurs.
Pour la Fédération :
• Assurer l’encadrement technique de la plantation
• Associer les chasseurs locaux et éventuellement les enfants des écoles à la mise en place des plants
• Fournir gratuitement les plants.

 

Témoignage d'Alain Delpuech, directeur-adjoint de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Haute-Vienne :
« Une action d’éducation à l’environnement. »
L’objectif et l’intérêt de l’opération que nous avons initiée le 18 janvier dernier avec les enfants du regroupement scolaire de Meilhac, Burgnac et Beynac est de mener une action incitative et qui doit interpeler le public. Aujourd’hui, pratiquement aucun acteur du territoire ne plante de haies. C’est aussi une action d’éducation à l’environnement avec la participation des enfants et une intervention en salle au préalable au cours de laquelle on aborde les intérêts de la haie, la faune qui s’y trouve et tous les détails de la plantation par elle-même. L’opération a été très bien accueillie par la cinquantaine d’enfants, tous très à l’écoute et motivés. D’autres opérations de ce type et d’autres chantiers de plantations auront lieu dans l’année, notamment en partenariat avec la commune de Séreilhac avec qui nous avons déjà réalisé quatre plantations. »

 

D'après un article de Sébastien LAHALLE pour Chasseur en Nouvelle-Aquitaine